Covoiturage et assurance auto

Conducteurs ou passagers, vous êtes nombreux à vous poser la question : « quand je me déplace en covoiturage, suis-je couvert par une assurance ?« 
On vous dit tout sans détour, et vous inquiétez pas : si vous respectez les règles et quelques précautions de base, tout ira bien 😃

Faut-il une assurance spéciale ?

Covoiturage : lisez attentivement votre contrat d'assurance

Vous devez savoir que l’assurance est obligatoire dès lors que vous circulez en voiture sur l’espace public. Mais si vous décidez de prendre des passagers pour faire des trajets en covoiturage, vous n’aurez pas à modifier votre contrat d’assurance, ni à opter pour une couverture spécifique : l’assurance de base, plus connue sous le nom d’assurance au tiers, est suffisante.

Comme le rappelle le site officiel du service public, « si vous proposez des places en covoiturage, votre voiture doit être assurée au minimum avec l’assurance obligatoire responsabilité civile. Cette assurance couvre les dommages que vous ou votre véhicule pouvez causer à des tiers lors d’un sinistre. »

Bonne nouvelle également pour les passagers qui covoiturent à bord d’un véhicule, puisque cette même source précise que « les passagers qui voyagent avec vous en covoiturage sont aussi couverts par cette assurance obligatoire ». Sachez que quel que soit votre contrat (au tiers, tiers étendu ou tous risques), votre assurance auto inclut automatiquement la responsabilité civile.

➡️ Attention toutefois, si cette responsabilité civile couvre les dommages que vous pouvez faire à autrui, elle ne suffit pas à couvrir les dommages que vous pouvez infliger à vous-même. Pour être également couvert dans ce cas, vous devez par exemple souscrire une garantie conducteur.

Conductrice et passasers en covoiturage : sont-ils couverts par l'assurance ?

Dois-je prévenir mon assureur si je covoiture ?

Si votre contrat d’assurance auto prévoit explicitement le covoiturage, vous n’aurez pas besoin de prévenir votre assureur. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à le consulter pour vérifier qu’aucune clause d’exclusion n’est prévue. Par ailleurs, nous vous conseillons de vérifier votre contrat dans le détail, afin d’éviter de mauvaises surprises.

Le site officiel de l’administration française explique notamment que le contrat d’assurance peut prévoir des cas dans lesquels il n’y aura pas ou peu d’indemnisation, notamment si « vous faites du covoiturage lors des trajets domicile/travail alors que vous avez déclaré à votre assurance que vous n’utilisez pas votre voiture pour ces trajets ».
Sachez par ailleurs que certaines mutuelles et compagnies d’assurance proposent des garanties complémentaires liées à la pratique du covoiturage, via des options spécifiques.

Passager : comment suis-je couvert ?

Assurance et covoiturage : les passagers sont-ils couverts ?

Si vous faites un trajet en covoiturage en tant que passager, comme nous venons de le voir, vous serez couvert par l’assurance du conducteur, qui aura opté à minima pour une assurance responsabilité civile. Vous n’avez pas à souscrire une assurance spécifique de votre côté : asseyez-vous et profitez sereinement du trajet 😃

En cas d’accident, quelles sont les règles ?

Assurance : le constat à l'amiable est utile lors d'un accident pendant un covoiturage !

Si vous êtes auteur ou victime d’un accident pendant un covoiturage, la règle sera la même que pour tout autre trajet réalisé en voiture : vous devrez remplir un constat avec toutes les informations nécessaires, et le transmettre à votre assureur.

Ce constat permettra à l’assureur de déterminer less responsabilités des personnes impliquées, et de calculer leur indemnisation.Vous pouvez opter pour une déclaration de sinistre sur l’application proposée par votre compagnie d’assurance, ou au format papier, à transmettre dans les 5 jours ouvrés à votre assureur.

Conducteur non assuré : que faire ?

Lors d’un trajet en covoiturage, imaginons que le conducteur a eu un accident… et qu’il n’est pas assuré, ou que la validité de son contrat est arrivée à expiration ? Pas de panique !

Première chose à savoir : vous ne serez pas tenu responsable à sa place. Qu’il soit assuré ou non, seul le conducteur sera considéré comme responsable. C’est lui qui subira les conséquences, pas vous.

Par ailleurs, si vous devez être indemnisé suite à cet accident, vous êtes protégé par la réglementation. Cette dernière prévoit en effet que les dommages seront pris en charge par le Fond de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO).

Covoiturez tranquilles !

Que vous soyez conducteur ou passager – ou les deux de façon alternée, vous pouvez donc continuer à faire sereinement vos trajets en covoiturage sur les lignes M covoit’ Lignes+ 😉
Non seulement vos trajets sont couverts par les assurances, mais vous contribuerez en plus au cercle vertueux du covoiturage, vous ferez de belles économies… et une bonne action pour la planète 🌍

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© M covoit’ Lignes+, tous droits réservés.